Le BLOG

Où s’inscrire pour ma tournée à La Réunion


Voici les liens pour vous inscrire à mes interventions à La Réunion en septembre 2018. 

Pour tout renseignement, contactez :

Association Fleur de Vie Océan Indien

fdvoi974@gmail.com - Michel : 06 92 302 359


Conférence : Les accords toltèques : une chevalerie relationnelle
MARDI 18 SEPTEMBRE

https://yurplan.com/event/les-accords-tolteques-19-H-21-H/27719

 

Atelier : Don du Pardon
SAMEDI 22 ET DIMANCHE 23 SEPT

https://yurplan.com/event/Le-don-du-pardon-Atelier-2-jours-9h-17h/29100

 

Soirée Jeu toltèque  
LUNDI 24 SEPTEMBRE

https://yurplan.com/event/Jeu-des-accords-Tolteques-19-H-21-H30/29101




Un premier Cercle de Pardon en Pologne

Grande première : un cercle de pardon à Cracovie !!

Samedi 11 août
Centre Japonais Manggha 

Rue Konopnickiej 26
Cracovie 
(Entrée par la rue Sandomierska) 


Il sera animé par Alina Darbellay.

cdp krakow 11.08

 



Nouvel atelier en ligne : « Spiritualisez votre quotidien »

- Vous voulez vivre plus inspiré-e-s ?

- Vous aspirer à une vie spirituelle qui englobe tous les aspects de votre vie, et pas seulement quelques temps de méditation ou de prière ?

Je vous propose une courte formation en ligne (webinaire) en 4 séances de 2h, avec des clés simples et efficaces pour vivre votre spiritualité au quotidien !

En plus des vidéos, vous disposerez :

- de documents PDF très complets, 

- de méditations audio en mp3, 

- et d'un accès à un groupe Facebook privé pour échanger directement sur le contenu de cette formation.

(Cliquez sur limage.)

Capture d’écran 2018-05-21 à 21.59.00


Ma newsletter : êtes-vous déjà abonnés ?

Vous voulez être tenus au courant des infos que j’envoie ponctuellement (parution de livres, interventions publiques, infos intéressantes) ?

Pensez-à vous inscrire à ma newsletter, dont vous trouverez ci-dessous un exemple du dernier envoi. 

Vous pourrez bien sûr vous en désinscrire à tout moment, et vos adresses ne seront communiquées à personne d’autre. 

news

 


Aragon au féminin : à la découverte d’une poétesse…

De passage à Lorient pour un festival, j’en ai profité pour revoir Fabienne Marsaudon, l’amie chanteuse dont les chants me touchent tellement (visitez son site : http://www.fabienne-marsaudon.com/ vous y trouverez des perles !).

Fabienne m’a fait rencontrer et découvrir Sylvie Méheut, elle aussi de passage dans la région pour un salon de poésie. 

1 Couverture Le cercle de l'aurore

Sylvie m’a dédicacé son dernier recueil, Le cercle de l’aurore, et je dois dire que j’ai été extrêmement touché par ce que j’ai découvert là. Modeste poète à mes heures, insatiable passionné de Victor Hugo (qui a mis en vers tout ce qu’un être humain peut traverser comme états dans une vie), j’ai trouvé en Sylvie Méheut une poétesse magnifiquement inspirée, alliant à merveille la sensibilité, la profondeur, le style, le rythme… Fabienne la qualifie d'« Aragon au féminin ». 

Il faut d’ailleurs signaler que son recueil Immanences lui a valu le Prix Heredia de l’Académie Française 2010. Malgré cela, la poésie reste zone éditoriale sinistrée, de nos jours (à l’exception particulière du slam).

Pour vous donner envie de la découvrir à votre tour, je partage ci-dessous l’un de ses poèmes (bien difficile à choisir, tant il y en a qui me touchent !) : 


L'empreinte

Publié le 15 juillet 2017 par Sylvie Méheut

Je suis d’un autre clan et d’une autre fratrie
Je suis l’homme à genoux et la femme aux abois
La louve suffocante au ventre du sous-bois
Quand sonne l’hallali sur l’autel des jours

Je suis d’un autre monde et d’une autre patrie
Je suis la voie tremblée qui dépèce le soir
La main fraîche du vent au front du désespoir
Et l’hospice espéré au versant de l’amour

Je suis d’un autre siècle et d’une autre mémoire
Je suis ce ciel ouvert rompu dans ton regard
Je suis celui qui sait et celle qui s’égare
Je suis le dissident  l’aveugle  l’exilé
Qui sur le toit des villes sabrent l’immensité

Je suis de tous les camps  De toutes les fratries
Je suis de chaque monde et de chaque patrie
Je suis de tous les siècles et sur chaque mémoire

L’empreinte de la vie - L’empreinte de l’espoir


Sylvie Méheut 
 

Pour passer commande de son recueil :

https://mondeenpoesieeditions.blogspot.fr/search/label/le%20cercle%20de%20l%27aurore 

Un poème pour les Cercles de Pardon

Christiane, participante à un cercle de pardon animé par Nadine Lejeune, a eu l’inspiration d’écrire le beau poème ci-dessous en suivant : 


LE CERCLE DU PARDON

M'autorises-tu à écouter ton cœur ?
N'étant ni médecin ni docteur,
Présente seulement en cet instant
Pour entendre tes battements

Chacune, chacun tour à tour
Découvre le tic-tac de l'amour
La « pièce centrale » du corps humain
C'est plus fort qu'une poignée de main

Les cellules s'animent, s'entrelacent
Le moteur s'emballe ou s'apaise
Se synchronise dans cet espace
Pour se sentir léger, à l'aise

Puis, nous sommes tous invités
A fondre notre regard profond
Dans les yeux de la personne d'à côté
Qui telle une fontaine fait jaillir l'émotion

Des larmes brouillent nos yeux
La musique vibre dans nos corps troublés
C'est un moment intense heureux ;
Les visages sont souriants, animés

Nous voici de nouveau dans le cercle, le rond
Je te regarde une nouvelle fois dans les yeux
Puis, JE TE DEMANDE PARDON
Ceci renouvelé à toutes celles et tous ceux

Qui en moins de trois heures
Sont entrés dans le champ du pardon
Pour découvrir le chemin du cœur
Pour savourer la voie de la guérison.

Merci Nadine

Christiane le 19/03/2018


Merci Christiane !

Olivier 

Don du Pardon à Paris : nouvelle opportunité en octobre

L'atelier Don du Pardon à PARIS avec Denise Lesturgeon, au mois de mars prochain, était complet : du coup, Denise en a programmé un autre en octobre, pour ceux et celles qui veulent prévoir les choses à l’avance.

Cliquez sur limage pour télécharger le PDF. 

ddp 2 denise



Le charme infini de Tagore…

sadhana

Je relis pour la Xème fois Sâdhanâ de Rabindranâth Tagore, qui figure depuis bien longtemps dans mon Top 10 personnel. Il y a chez Tagore une telle poésie qu’elle transpire dans tout ce qu’il écrit, ses romans, ses essais, partout. 

Dans cet essai philosophique et spirituel, non seulement le fond est d’une profondeur exceptionnelle, mais la forme est un véritablement enchantement.

Je ne résiste pas à l’envie de vous en livrer quelques extraits tirés du chapitre Réalisation dans l'amour : le premier traite de l’amour, de la beauté et de la joie.

«  Dans l’amour, toutes les contradictions de l’existence se fondent et se perdent. C’est seulement dans l’amour que l’unité et la dualité ne s’opposent pas. Il faut que l’amour soit à la fois un et deux. (…)

«  Dans l’amour, servitude et libération ne sont pas contradictoires, car l’amour est à la fois le plus libre et le plus enchaîné. Si Dieu était absolument libre, il n’y aurait pas de création. L’Être infini a assumé en soi le mystère de la limitation. Et en lui qui est amour, le fini et l’infini ne font plus qu’un. (…)

«  La religion vishnouïte a courageusement proclamé que Dieu s’est lié à l’homme, et qu’en cela consiste la plus grande gloire de l’existence humaine. Dieu s’enchaîne lui-même à chaque pas dans le rythme charmeur et merveilleux du limité ; il répand ainsi son amour en mélodie dans les plus parfaits chants lyriques de la beauté. 

«  La beauté est la cour qu’il fait à notre cœur ; elle ne peut avoir aucun autre but. Elle nous rappelle partout que la manifestation de la puissance n’est pas le sens dernier de la création. Partout où joue une touche de couleur, une note d’un chant, une grâce de la forme, c’est un appel à notre amour. 

«  La faim nous contraint d’obéir à ses injonctions, mais la faim n’est pas le dernier mot pour l’homme. Il y a même eu des hommes qui l’ont délibérément bafouée pour montrer que l’âme humaine ne saurait être dirigée par la pression des besoins ou la menace de la douleur. En fait, pour vivre de la vie de l’homme, nous devons tous, les plus petits comme les plus grands, rejeter chaque jour ses exigences. 

«  Mais en revanche il y a dans le monde une beauté qui n’insulte jamais à notre liberté, qui ne lève jamais le petit doigt pour nous faire reconnaître sa suzeraineté. Nous pouvons n’en tenir aucun compte, sans encourir pour cela aucun châtiment. Elle nous envoie une prière, mais non un ordre. Elle cherche en nous l’amour, et l’amour ne s’obtient jamais par la contrainte. Ce n’est pas la compulsion, mais la joie, qui attire finalement l’homme. » 


Le second, en s’inspirant de la littérature, aborde le lien entre la loi, la beauté et la liberté.


tagore

«  Un grand poème, lorsqu’on l’analyse, n’est qu’une série de sons indépendants. Le lecteur qui en trouve le sens, c’est-à-dire le lien intérieur qui unit ces sons extérieurs, découvre une loi intégralement parfaite et jamais violée, la loi de l’évolution des idées, la loi de la musique et de la forme. 

«  Mais la loi est en soi une limite. Elle montre simplement que ce qui est ne peut pas être autrement. Lorsqu’un homme s’occupe uniquement de rechercher les liens de causalité, son esprit n’échappe à la tyrannie des faits que pour succomber sous celle des lois. 

«  Lorsqu’en étudiant une langue, nous passons du vocabulaire aux lois qui le régissent, nous faisons un grand progrès. Mais si nous nous arrêtons là, si nous nous intéressons uniquement aux merveilles de la formation d’une langue et que nous cherchions seulement les raisons cachées de ses caprices apparents, nous n’aboutissons pas, car la grammaire n’est pas la littérature, et la prosodie n’est pas un poème. 

«  Quand nous en venons à la littérature, nous constatons que tout en se conformant aux règles de la grammaire, elle est pourtant une création de joie, elle est la liberté en personne. La beauté d’un poème est soumise à des lois rigides, et pourtant le poème les dépasse. Les lois sont ses ailes ; elles ne l’alourdissent pas, elles le portent à la liberté. Sa forme est dans la loi, mais son esprit dans la beauté. La loi est le premier pas vers la liberté ; la beauté est la libération complète qui se dresse sur le piédestal de la loi. La beauté harmonise en elle-même la limite et l’au-delà, la loi et la liberté. » 

Cancer : quel genre d’aide aide vraiment ?

Dans « Grâce et Courage », de Ken Wilber, dont j’ai déjà parlé ci-dessous dans mon blogue, j’ai trouvé ce remarquable article de 5 pages, de la main de son épouse, Treya Killam Wilber, paru autrefois dans deux revues aux Etats-Unis, qu’il faudrait faire lire à toute personne qui a dans son entourage quelqu’un atteint d’un cancer (comme à celles qui en souffrent, d’ailleurs). 

Cet article a d’ailleurs déclenché le plus grand nombre de courrier de lecteurs de toute l'histoire du premier magazine où il est paru. Et Treya s’est même vue contactée par Oprah Winfrey pour venir en parler à la TV (invitation qu’elle a déclinée). 

A lire, à faire lire, et à partager abondamment ! 

Pour qu’on cesse de culpabiliser - avec les meilleures intentions du monde, comme toujours - celles et ceux qui sont atteints de pathologies graves, cancer ou autres d’ailleurs. 

(Cliquez sur l’image pour télécharger le PDF.)

quelle aide


Grâce, courage… et pardon : (re)lire Ken Wilber

Mise en page 1

Je lis actuellement "Grâce et courage" de Ken Wilber : un livre exceptionnel, qui retrace les 5 années qu’il a vécues avec sa femme Treya, avant qu’elle soit emporté par le cancer. Un témoignage triplement fort :

- par la profondeur et l’étendue de la pensée de Wilber, d’une part, que l’on découvre ici de façon très concrète, dans la manière dont il l’applique et la vie au quotidien ;

- par la personnalité unique de Treya, d’autre part, d’une honnêteté foncière plutôt rare ;

- par ce qu’ils nous livrent tous deux de leur vie et de leur relation (qui n’aura connu que 4 mois sans cancer…), et de la manière dont ils ont abordé les épreuves qu’ils ont connue.

Je pense que c’est un livre qui peut, aujourd’hui encore, énormément aider toute personne, tout couple confronté à une maladie grave, cancer ou autre.


J’ai en outre trouvé dans ce livre deux beaux extraits sur le pardon que je voulais partager avec vous :


"L'ego se refuse à essayer le pardon, car cela pourrait ébranler son existence même. Pardonner aux autres leurs insultes réelles ou imaginées revient à affaiblir, à atténuer la frontières entre soi et les autres, à dissoudre l'impression de séparation entre le sujet et l'objet. Ainsi, avec le pardon, la conscience tend à se détacher de l'ego et de ses insultes, et à revenir au Témoin, au Soi, lequel regarde sujet et objet avec équanimité. Et c'est pourquoi le pardon est la voie qui permet de se détacher du soi et de se souvenir du Soi. »

 

Et celui-ci, tiré du Cours en miracles : 


« Que peux-tu désirer de plus que ce que le pardon prodigue ? Veux-tu la paix ? Le pardon te l’offre. Veux tu le bonheur, la tranquilité desprit, une raison d’être, ou encore un sentiment de valeur et de beauté qui transcende le monde ? Veux-tu de l’attention et de la sécurité, ainsi que la chaleur d’une protection fiable et à jamais présente ? Veux-tu une tranquilité que rien ne puisse perturber, une douceur qu’on ne peut blesser, un réconfort solidement établi, et une paix si parfaite que rien ne puisse l’altérer ?

« Le pardon m’offre tout cela, et bien davantage.

« Le pardon prodigue tout ce que je désire.

« Aujourd’hui, je reconnais cette vérité » 

A découvrir : un beau teaser pour les cercles de pardon !

Capture d’écran 2017-06-24 à 11.00.57

Merci à Denis-Fabien Corlin pour ce magnifique travail ! 

Sa page Facebook : https://www.facebook.com/voiesdesoi/


PS :  Pour ceux qui ne veulent/peuvent pas aller sur Facebook, l’alternative consiste à visionner cette vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=nxhWZo6kues&feature=youtu.be 


Le pardon pratique : Olivier Clerc & Arouna Lipschitz

Et voici une deuxième vidéo de disponible, issue de ma rencontre avec Arouna Lipschitz :



Oyez, oyez ! « La grenouille » en audio !

Découvrez La grenouille qui ne savait pas qu’elle était cuite en livre audio, lu par votre serviteur !

gren-audio



« Le Tigre et l’Araignée » : de nouveau disponible en édition papier

Bonne nouvelle !

Mon livre "Le Tigre et l'Araignée : les deux visages de la violence », préfacé par Charles Rojzman, est de nouveau disponible au format PAPIER grâce aux Editions en Avance, sur Amazon :

http://www.amazon.fr/tigre-laraign-e-deux-visages-violence/dp/1093871032/ 

comparatif t a

  





Les accords toltèques animés pour les enfants !

Pour son travail de bachelor à la HEAD (Haute école d'art et design de Genève), Mélissa Monnier a réalisé ce petit dessin animé basé sur mon livre « Accords toltèques : une chevalerie relationnelle », pour présenter les 4 accords de base à des enfants. 

Une réalisation amusante et originale ! 

(Cliquez sur l’image)

Capture d’écran 2015-09-02 à 17.04.58

 




© OC 2012-2018, tous droits réservés - Contact