CENSURE réseaux sociaux : développons des alternatives

« Je ne partage pas vos idées mais je me battrai jusqu'à la mort pour que vous puissiez les exprimer », écrivait Evelyn Beatrice Hall pour résumer la pensée de Voltaire.

Cette époque est révolue en matière de santé.

Vidéos Youtube retirées. Posts Fakebook régulièrement censurés. Plus grave : menaces reçues pour des articles en ligne sur la santé jugés “non conformes à la communication que souhaitent faire passer les autorités”, puis détruits une heure plus tard de façon ciblée, par un hacker de haut vol…

Hier, les infos que ne donnaient pas les médias mainstream (au main d’une poignée de personnes) pouvaient encore êtres diffusées sur les réseaux sociaux et toucher un grand nombre de personnes.

Aujourd’hui, cette possibilité est en voie de disparition.

Demain, est-ce que nos sms, nos mails et mailings, nos messages WhatsApp, nos groupes Skype ou Zoom, seront soumis à la même censure ?…

En attendant, ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier. Ne vous limitez pas aux réseaux sociaux qui ne sont plus des espaces de liberté d’expression (et dont, peut-être, il faudra massivement se désinscrire bientôt). Inscrivez-vous sur les mailings lists alternatives de personnes dont vous connaissez la probité, mais aussi le sérieux et la qualité des infos qu’ils et elles diffusent. Développez votre vigilance, votre conscience et votre discernement.

bougies

Il est possible, comme certains le suggèrent en s’appuyant sur la physique quantique, la spiritualité ou les champs morphiques, que ces tentatives de contrôle de plus en plus extrêmes soient les derniers soubresauts d’un système qui va s’effondrer. Evitons de le renforcer en étant simplement contre. Soyons créatifs, soyons proactifs, trouvons des tangentes, continuons de nourrir et de développer cet autre monde que nous sommes nombreux à croire possible et à le créer dès maintenant par la pensée et par la puissance de l’intention.

« Il vaut mieux allumer une bougie que maudire l’obscurité » : allumons donc des millions de bougies !



© Olivier Clerc, 2012-2020, tous droits réservés - Contact