Le trapèze du pardon de lâché, un nouveau à attraper ! 

LacheTonTrapeze

Le week-end dernier, après dix ans de bons et loyaux services, j’ai officiellement lâché le trapèze du pardon pour me lancer une nouvelle fois dans le vide. Je cesse à dater de ce mois d’animer des ateliers, conférences et formations sur le pardon. C’est ma quatrième vie professionnelle qui s’achève ainsi, après celles que j’ai eues dans l’édition, puis la presse, et ensuite la traduction en indépendant.

J’ai remis la présidence de l’Association Pardon International (API) que nous avons créée en 2015 et qui compte aujourd’hui près 450 membres (j’en reste président d’honneur). 

Avec trois livres d’écrits sur le sujet (Le Don du Pardon, J’arrête de (me) juger, et Peut-on tout pardonner ?), des centaines de conférences d’animées, de vidéos enregistrées et d’articles écrits sur le sujet, près d’une centaine d’ateliers Don du Pardon animés dans le monde, un webinaire pour l’Académie du développement personnel, avec aussi les Journées du Pardon (2012-2016, au Val de Consolation), la Caravane du Pardon et, depuis l’an dernier, la Journée Internationale du Pardon (JIP), le 18 septembre, chaque année, j’ai transmis tout ce que je pouvais dans ce domaine, et la vie me pousse une fois encore à aller de l’avant.

Pour reprendre la belle métaphore développée par Liz Gilbert dans son merveilleux livre Comme par magie, le bon génie qui s’était posé sur mon épaule voici dix ans, et n’a eu de cesse de me sussurer à l’oreille tous ces projets autour du pardon, s’est aujourd’hui envolé pour aller en inspirer d’autres ! Merci à lui pour cette incroyable aventure. 

Cette aventure va toutefois continuer sans moi et même, je l’espère, s’amplifier !

Plusieurs personnes ont été formées à animer l’atelier Don du Pardon, depuis 2015. La formation à l’animation de Cercles de Pardon va se poursuivre elle aussi avec toute l’équipe joyeuse et dynamique de l’API. La Caravane continuera, la JIP aussi.

En ce qui me concerne, le pardon conservera une petite place dans la retraite Genesis : 7 pour se recréer que j’anime depuis 2012 avec mon épouse Annabelle.

Je profite de ce message pour remercier très chaleureusement tous ceux et celles avec qui j’ai fait un bout de route sur ce chemin merveilleux, que soit les intervenants exceptionnels aux Journées du Pardon (dont vous pouvez voir plusieurs vidéos sur la chaîne YouTube de l’API), toutes les personnes qui se sont formées dans le monde à animer des Cercles de Pardon (plus de 600 à ce jour), tous ceux et celles d’entre vous qui ont entrepris ce chemin de guérison du cœur, après avoir lu un article, vu une vidéo, participé à un cercle ou un atelier, acheté un livre, et bien sûr toute l’équipe resserrée de bénévoles de l’API, en particulier Annabelle, Denise, Jocelyne et Philippe, sans lesquels jamais cette aventure n’aurait pu connaître un tel essor en aussi peu d’années.

À la joie de nous retrouver pour d’autres aventures, quand j’aurai attrapé le trapèze suivant et, dans l’intervalle, pour celles et ceux qui le désirent, dans les réunions Zoom gratuites dont je reprends l’animation cette semaine (inscrivez-vous sur ma newsletter pour en recevoir les codes).

- Olivier 


 

© Olivier Clerc, 2012-2020, tous droits réservés - Contact